L’Etat Togolais témoigne une fois encore sa reconnaissance à la profession infirmière au Togo : une infirmière est portée au rang mérité des Chanceliers de l’Ordre du Mono, une première au Togo.

La nouvelle est parvenue à la rédaction de l’ANIIT le 16 juin 2021. KPONSOU Ablavi Catherine Elavagnon épouse KOULETE est portée au rang des chanceliers de l’ordre du mono. 

Qui est KPONSOU Ablavi Cathérine Elavagnon?

Nous portons un regard sur sa vie et sa carrière professionnelle.

Kponsou Ablavi Cathérine Elavagnon, nait en octobre 1959 à Aklakou, un village situé à 16 km d’Aného, préfecture des Lacs. Très tôt orpheline de père, à l’âge de deux ans, elle se forge un mental de combattante pour affronter les moult défis de la vie, dans une fratrie de sept enfants aux revenues modestes.

Après l’obtention du BEPC (Brevet d’Etudes du Premier Cycle) en 1977, elle dû faire le choix difficile de quitter sa famille, encore basée à Aklakou, pour poursuivre ses études dans la filière scientifique au lycée de KPODZI à Kpalimé.  L’aventure lycéenne fut très courte puisqu’elle va réussir, en 1978 le concours d’entrée à l’Ecole Nationale des Auxiliaires Médicaux (ENAM) de Lomé.

Major de sa promotion, dès sa diplomation en 1981, elle se met au service de la population togolaise en travaillant successivement à l’hôpital de Vogan, à la clinique Bon secours (actuel CHR Lomé commune) et au CHU Tokoin (actuel CHU SO). Elle a fait montre d’une qualité exceptionnelle en matière de soins aux malades avec un dynamisme et une bonne dose d’empathie, de quoi attirer positivement l’attention de ses chefs hiérarchiques. Des qualités, par ailleurs, indispensables pour l’exercice de cette noble profession qu’est la profession infirmière.

Par son travail bien fait sur le terrain et l’encadrement exemplaire des élèves IDE/IAE/AAE au cours des stages, elle fut affectée en décembre 1991 à l’Ecole Nationale des Auxiliaires Médicaux (ENAM) de Lomé pour faire fonction d’infirmière enseignante dans ladite école.

En octobre 1994, elle obtint une bourse d’études de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour une formation de deux ans à l’école de Cadres de Santé de Dakar au Sénégal d’où elle sortira encore major, titulaire d’un diplôme de Cadre de Santé en juillet 1996 avec mention très honorable. En 2005 elle fut nommée chef (Monitrice Principale) du département des IDE à L’ENAM Lomé.

En Septembre 2008, grâce au partenariat entre l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) de Dole dans le Jura Nord en France et l’ENAM elle fit un stage de formation de trois mois dans ledit institut et à l’hôpital Louis Pasteur de DOLE.

Après trente-huit ans et demi de loyaux services rendus aux patients, à la corporation infirmière et à la nation togolaise elle a pris sa retraite le 31 décembre 2019.

Kponsou Ablavi Catherine Elavagnon est mariée et mère de quatre enfants.

Toujours pleine d’énergie, elle ne cesse de participer aux activités de notre chère association l’ANIIT. C’est le lieu de lui témoigner une fois encore notre gratitude au nom de toute la corporation infirmière du Togo.

A l’instar de Florence Nightingale et de Virginia Henderson, Elle restera toujours un modèle pour tous les IDE, IAE et AAE au Togo.

8 commentaires sur “L’Etat Togolais témoigne une fois encore sa reconnaissance à la profession infirmière au Togo : une infirmière est portée au rang mérité des Chanceliers de l’Ordre du Mono, une première au Togo.

  1. Bravo, belle reconnaissance pour votre engagement…à la lecture de votre parcours professionnel, j’ai remarqué que vous etiez passé à Dole du Jura en France….C’est ma région!

    J'aime

    • Félicitations notre maman adorée
      L’IDE doit être exemplaire par excellence dans sa fonction. Nous suivons tes pas Cher Maman KPONSOU CATHERINE l’objectif de notre corporation

      J'aime

  2. Félicitations à vous maman et monitrice exemplaire . votre parcours est un exemple t un source d’inspiration pour nous autre

    J'aime

    • Un sincère merci au Gouvernement.
      Félicitations chère Mère et Monitrice. Santé et longue vie à vous afin que nous puissions continuer par bénéficier de vos conseils.
      Encore Félicitations à vous chère Mère et merci au Gouvernement.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.