L’ANIIT a organisé une formation sur le WHOPEN à l’endroit des prestataires de soins des différents centres de santé du District du Golfe (Région Sanitaire Grand Lomé).

Dans le cadre la mise à échelle du projet de consultation infirmière pour la prise en charge des Maladies Non Transmissibles (MNT), l’Association Nationale des Infirmières et Infirmiers du Togo (ANIIT) avec le soutien technique/financier de la Division de la Surveillance des Maladies Non Transmissibles (DSMNT) et des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), a organisé une formation sur le WHOPEN pour la prise en charge intégrée du Diabète et de l’hypertension artérielle (HTA) dans les soins de santé primaires du lundi 17 mai au samedi 22 mai 2021 à l’attention de 34 prestataires des sept (07) communes du district du Golfe à raison de 4 prestataires par centre de santé de commune répartis comme suit : un (01) Assistant Médical, une (01) Sage-femme et deux (02) Infirmier/ères IDE/IAE/AAE. 

La réalisation d’une telle formation devra être faite de manière à maintenir la continuité des activités des centres de santé. Ainsi les participants ont été répartis en deux groupes de 17 personnes pour une formation (théorique et pratique) de 3 jours consécutifs pour chaque groupe.

La cérémonie d’ouverture des activités de ladite formation a été meublée par trois allocutions dans l’ordre :

  • Mots de bienvenue de M. AGUE Kokou Sena, Président de l’ANIIT
  • Allocution de M. LAB Bruno, Chef de la délégation des HUG en mission au Togo
  • Mots d’ouverture des activités par le Professeur BELO Mofou, Chef Division de la Surveillance des MNT

La formation a été animée conjointement par des experts formateurs togolais (Pr. KUMAKO, M. LAMBONI et all.) et suisses (Dr. AEBISCHER-PERONE Monique Sigiriya et LAB Bruno) sous la supervision du Chef division de la surveillance des MNT.

Au cours de la phase théorique, plusieurs sujets ont été présentés dont :  

  • L’aperçu des MNT au Togo
  • Les Généralités sur le WHOPEN Togo
  • La définition opérationnelle des termes du WHOPEN-Togo
  • La carte OMS/ISH : Evaluation du risque cardiovasculaire
  • La prévention des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et des maladies rénales à travers la prise en charge intégrée du diabète et de l’hypertension artérielle
  • Le Traitement médicamenteux
  • L’Education pour la santé et conseils sur les comportements sains
  • L’outil “5As” , (exemple du tabac)
  • L’organisation des soins
  • Les mécanismes de référence
  • L’Education Thérapeutique du Patient (ETP), Mise en place d’une ETP personnalisé  

La mise en pratique a été faite en situation réelle au CMS de DOUMASSESE site ayant abrité la phase 1 (phase pilote du Projet). Cette mise en situation a permis aux participants de s’approprier les stratégies, l’utilisation des outils et le matériel nécessaire à une consultation MNT.

A la fin de la formation, les participants ont maîtrisé les stratégies et les outils tels que proposés par les protocoles WHOPEN qui visent une prise en charge intégrée du diabète et de l’hypertension artérielle (HTA) afin de prévenir les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC), les insuffisances rénales chroniques et les autres complications liées à ces maladies.

Afin de maintenir les échanges entre les prestataires formés et suivre les activités sur le terrain, la CGP_ANIIT (Cellule de Gestion des Projets de l’ANIIT) a nommé un répondant du projet dans chaque commune et a mis en place une plateforme virtuelle pour les échanges.


« A travers ce projet l’ANIIT s’engage, une fois encore, aux côtés du Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins (MSHPAUS), pour améliorer davantage la qualité des soins de santé abordables et accessibles à tous » AGUE Kokou Sena, Président de l’ANIIT.


La formation a été sanctionnée par la délivrance d’une attestation de participation signée conjointement par l’ANIIT, les HUG et la Division de surveillance MNT.

Tous les participants et les partenaires sont convaincus que cette formation permettra d’optimiser dans les communes du District du Golfe, la prise en charge des MNT notamment le diabète et l’HTA qui constituent un réel problème de santé publique dans notre pays.