Riche en couleurs et solennelle a été la célébration de la Journée Internationale de l’Infirmière au Togo.


table d'honneurCélébrer la noble profession infirmière et se souvenir chaque année de sa pionnière Florence NIGHTINGALE née un 12 MAI,  est le sous-bassement sur lequel s’est fondé le Conseil International des Infirmières (C.I.I) pour instituer cette date en l’honneur de nos dames et hommes de cette corporation du corps médical.

Avec pour thème : ‘‘la profession infirmière, une voix faite pour diriger ; atteindre les ODD’’, la célébration de cette année 2017 a connu son lancement officiel dans l’amphithéâtre de l’ENAM (Ecole Nationale des Auxiliaires Médicaux) de Lomé, cet antre du savoir qui forme depuis plusieurs années, les auxiliaires médicaux parmi lesquelles les infirmiers/ères.

Débutée à 09H13, la cérémonie de lancement a connu la présence effective du représentant du Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, M. Manzama Essô BLOUFEI (Chef Division Formation et Renforcement des capacités du personnel) qui, au nom du Ministre, a encouragé la corporation infirmière togolaise, maillon important du système de santé au Togo.

L’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) ne saurait être réalité en matière de santé si l’on occulte ces hommes et femmes, qui de nuit comme de jour sacrifient leurs vies pour se mettre aux soins des autres. Malgré ces efforts déployés et ceux du gouvernement togolais et de ses partenaires, le Togo enregistre encore des taux de morbidité et de mortalité élevés ; paradoxe indiquant des défis à relever tels que :

  • solutionner l’insuffisance quantitative et qualitative des infirmiers et infirmières dans les structures sanitaires
  • pallier l’inégale répartition géographique des infirmiers et infirmières
  • améliorer la qualité de l’accueil dans les structures de soins.

Imaginer les stratégies et actions appropriées pour relever ces défis est l’exhortation finale de M. BLOUFEI à l’endroit des célébrants du jour.

Cette substance de l’intervention du représentant de notre Ministre de tutelle a été naturellement précédée par les mots de bienvenue du Vice-Président de l’Association Nationale des Infirmières et Infirmiers du Togo (ANIIT).

M. Arizika OURO-TAGBA, au nom du Président National (retenu en mission hors du pays), a fait observer une minute de silence en l’honneur de tous/tes ces infirmiers/ères décédés(es) de par l’exercice de leur profession ou non.

Rappelant les mobiles qui ont fait retenir le thème de cette année par le CII, le Vice-Président de l’ANIIT a exhorté chaque infirmier(ère), auxiliaire et accoucheuse à être un modèle dans leurs unités de soins afin d’aider chacun à son niveau, l’état togolais à atteindre les ODD.

L’ANIIT, creuset de réflexions, d’innovations, d’autorégulation ne se lassera jamais d’offrir à ses membres les opportunités de se perfectionner au fil du temps avec l’aide des partenaires (l’Etat Togolais – le CII – les Hôpitaux Universitaires de Genève – l’Association Suisse des Infirmières – le SIDIIEF – — etc-) ; afin de faire face aux défis des 17 ODD dont la santé est au cœur du 3ème.

Déférant au remerciement des distingués(es) invités(es) et de toute l’assemblée, Le Vice-Président a eu comme mots de fin, l’expression de sa gratitude  puis l’exhortation des confrères/sœurs à une  adhésion complète et active à l’ANIIT, notre cause commune qui a réussi à nous rassembler pour la célébration du 12 mai.

Après la cérémonie de lancement officiel, la journée du 12 MAI a été poursuivie par la 3ème édition des Journées Scientifiques Nationales. L’objectif de ces journées est de présenter les travaux de recherches faits par des infirmiers/ères afin de partager du savoir scientifique utilisable pour améliorer la pratique infirmière et alimenter les prises de décisions dans l’administration des soins et la formation.

Quatre (04) communications ont meublé cette 3ème édition :

  1. L’infirmier dans la prise en charge initiale des brulés : présenté par AGBODEKA Kossi, Infirmier d’Etat au CHU S.O
  2. L’attitude infirmière devant les patients en fin de vie en milieu hospitaliers: présenté par DOUTI Bili, Infirmier d’Etat,  formateur à l’ENAM KARA
  3. La responsabilité juridique de l’infirmier/ère : présenté par ADJINI Koffi Mawoutodji, Infirmier d’Etat, formateur à l’ENAM Kara
  4. L’entretien du perfuseur: présenté par AFANGBEDJI Kokouvi Isidore, Infirmier d’Etat à la Clinique BIASA

Ces présentations ont permis aux collègues de se ressourcer à nouveau et d’être mieux aguerris(es) dans l’exercice de la profession.

Il faut noter que sur toute l’étendue du territoire national, diverses activités ont été menées par les différentes sections locales, dans le cadre de cette célébration de la journée infirmière : l’activité phare est la campagne de dépistage de l’Hépatite B, couplée de vaccination afin de répondre à l’appel de l’OMS à travers son thème 2017, « Éliminer l’hépatite ».

Des retrouvailles festives ont meublé l’apothéose des manifestations au sein de chaque section locale. Ci-après quelques images de la cérémonie de lancement.

(Crédit Photo : Kpônou TOBOSSI)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Article rédigé par Kpônou TOBOSSI, Infirmier d’Etat au CHU Sylvanus Olympio.

faire publier un article

Publicités

Un commentaire sur “Riche en couleurs et solennelle a été la célébration de la Journée Internationale de l’Infirmière au Togo.

Les commentaires sont fermés.